Le Théâtre des Roses

1911 Delacroix, Henry - La roseraie - GL001_wpLe domaine de L’Haÿ, avec sa roseraie, s’avérait un lieu extraordinaire pour les réunions familiales ainsi que pour les visites d’amateurs de roses. Et Jules Gravereaux aimait y recevoir…

En 1905, il rencontre les Rosati – une Société de gens de lettres qui se réunissaient sous l’égide des roses – et en devient membre. Il remarque que ceux-ci ne disposent pas d’un endroit propice à leurs représentations et lorsqu’il les invite pour la première fois à L’Haÿ, il décide de leur fait construire un théâtre de verdure…

165-2 Roseraie de L'HAY-LES-ROSES 43 - Le Theatre des Roses_wpLe théâtre des Roses sera donc inauguré le 17 juin 1906, servant de cadre pour une matinée littéraire et musicale exceptionnelle…

Au fil des ans, plusieurs spectacles y furent donnés, permettant à de grands artistes de s’y produire dans un décor charmant : sociétaires de la Comédie française, danseurs de l’Opéra, artistes du Conservatoire, des Bouffes-Parisiens, de l’Odéon et de l’Opéra-Comique, ou poètes – tel Jean Cocteau qui y fit sa première apparition publique…

Les Rosati y revinrent une autre fois. L’Université des Annales, à deux reprises, et la Société des grandes auditions musicales de France en apprécièrent aussi le charme.

Un lieu exceptionnel…

157 36 ROSERAIE DE L'HAY (SEINE) - Allee conduisant au Theatre des Roses_wp

159-1 15 L'Hay - La Roseraie - Entree du theatre_wp

162-3 16 La Roseraie de L'Hay (Seine) - Theatre des Roses_wp

166-6 35 Roseraie de L'HAY-LES-ROSES - Temple de Venus_wp

… pour des spectacles remarquables!

169-1 61 Roseraie de L'HAY (Seine) - Le Theatre_wp

168-2a 55 - Roseraie du Val-de-Marne - L'ancien theatre de verdure_wp

AT 703 ROSERAIE DE L'HAY (SEINE) - Le Ballet d'Iphygenie

AT 704 ROSERAIE DE L'HAY (SEINE) - Le Ballet de Snegowrotchska_wp

Ces trois dernières cartes postales, fort rares, illustrent des spectacles de ballet dont on ne connaît ni la date ni les organisateurs.

Toute personne en sachant plus est invitée à communiquer avec l’édimestre de ce site, Jean-Luc Marret