Les Établissements Gravereaux… sur film

Ciclic – l’agence régionale du Centre pour le livre, l’image et la culture numérique – a mis en mémoire trois films sur les Établissements Gravereaux :

Chemiserie Gravereaux à Boulogne-Billancourt – 1940 (Film muet 8 mm, en noir et blanc. Réalisateur : Jean-René Gravereaux. 1:52)
Boîtes de chemises en présentation. Plaque sur la façade d’un bâtiment d’une chemiserie « R. Gravereaux lingerie pour homme et pour dames, magasin de vente 17 rue des Jeuneurs Paris ». Intertitre « Le personnel des établissements Gravereaux vous présente… ». Un groupe de personnes regardent la caméra dont une femme tenant un appareil photographique à la main. Les couturiers travaillent à l’atelier de l’entreprise de confection. Deux couturières sont hilares sur un scooter. Sortie d’usine.


Présentation d’une collection de vêtements pour enfants – 1960 (Film muet 8 mm, en couleur. Réalisateur : Jean-René Gravereaux. 4:35)
Des tenues sont présentées à des hommes en salle de réunion {sombre}. Des enfants défilent habillés avec la marque « Babyfil » devant des spectateurs dans le jardin d’une demeure.


Construction de la nouvelle usine Sogec – 1963-1964 (Film muet 8 mm, en couleur. Réalisateur : Jean-René Gravereaux. 25:55)
Le portrait de Philippe Gravereaux, directeur des Ets Gravereaux à Boulogne Billancourt . Un homme est débout dans le jardin d’une grande demeure. Intertitre « Mars 1963 sur ce terrain s’implantera la nouvelle usine » puis fondu vues sur un terrain en défriches situé quartier des Baignettes à Argenton-sur-Creuse. Une dameuse égalise les sols. Panneau « Chemises Triplefil 1963-64 sur cet emplacement construction d’une usine de 5000m2 ». Intertitre « Juillet 1963 le bâtiment sort de terre ». Vues sur un chantier de construction et des ouvriers au travail. Un homme visite le chantier puis l’architecte discute avec lui devant des plans. Intertitre « En Septembre la charpente apparaît ». Des ouvriers montent la charpente métallique. Intertitre « Février 1964 ». Vues intérieures du bâtiment et de la suite des travaux à l’extérieur. Un train est à quai dans une gare. La caméra filme les passagers prenant leur petit-déjeuner dans le train en mouvement. Les passagers descendent du train, participent à l’inauguration de la nouvelle usine puis la visite (ouvriers au travail). Les invités de l’inauguration repartent. Certains prennent le car (la caméra filme à bord du véhicule) pour se rendre à la gare.

Ce contenu a été publié dans Les Établissements Gravereaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *