Des poignets… Ergé

L’histoire des Établissements Gravereaux commence en 1910 par le blanchissage et la fabrication de faux cols. Dans son premier catalogue, paru cette même année, elle présente en outre d’autres produits de la chemiserie, parmi lesquels des plastrons et des manchettes.

Les cols deviennent le produit phare de la Maison Gravereaux avec, en 1928, la création de la marque déposée Triplefil, mais elle se fait également connaître en fabriquant et en vendant en France les cols Van Heusen – d’origine américaine – pour lesquels elle a obtenu une licence exclusive.

1928 Ergé - Publicité_wpParallèlement, elle continue à commercialiser d’autres éléments de chemiserie, mais ils ne représentent qu’une part peu importante de ses produits. On trouve ainsi des poignets, vendus sous le nom Ergé, comme le montre cette publicité parue en 1928, dans une revue non identifiée…

La marque R.G. a été déposée en 1923, mais il semble que ce n’ait pas été le cas pour Ergé – qui a donc été une simple appellation de produit – et l’on trouve en France, à peu près à la même époque, des papiers gommés, des cartes postales, un engrais complet et des constructions mobiles avec le même nom d’Ergé.

1933-03-15 Adam Chemisier 3 p34p_wpLes Établissements Gravereaux ont aussi vendu des chemises de sport sous l’étiquette Ergesport, ainsi que le montre cette page parue dans Adam Chemisier en 1933.

« Gilets de sport, genre chemise polo, élégants et pratiques, d’une coupe ajustée et bien étudiée, col chemisier, manches courtes, ouverts devant et cependant assez longs pour ne pas remonter. Le modèle de gauche est présenté sous cellophane. Le modèle de droite est avec le col, la gorge et l’extrémité des manches de ton opposé. »
Chemises de sport, in Adam Chemisier no 3, 15 mars 1933, p.34.

 

Ce contenu a été publié dans Les Établissements Gravereaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *